Transformation du Garage Renault en logements à Paris par Gaëtan Le Penhuel & Associés

Localisation :

Certifications :

Fabricants du projet :

Désolé, aucun fabricant ne s'est manifesté pour ce projet.

Budget :

22000000

Surface :

12500

Parcelle :

3473


L’agence d’architecture Gaëtan Le Penhuel & Associés a remporté le projet de reconversion de l’ancien garage Renault à Paris, non loin de la Place de la République. Le projet mené avec le promoteur Immobilière 3F et SAM architecture devrait être livré en 2021 pour un budget de 22 millions d’euros. Les finalistes malheureux sont Coffim, Vigolia et Diagonale.

© Maison Générale

Réinventer Paris, saison 2

Réinventer Paris 1 a été très médiatisé, et architecturalement très fleurie. Pour cette deuxième édition qui met en avant de nombreux sous-sols parisiens, nul doute que l’enjeu de remporter un lot pour un architecte est fort. Les parcelles proposées ont certainement moins fait rêvée que la première édition, de par leurs tailles, leurs éclairages ou encore leurs accessibilités. Toutefois, plusieurs terrains n’en restent pas moins intéressants, c’est notamment le cas de celui-ci, situé dans le 11earrondissement de Paris.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Deux lots traversés par le passage Saint-Pierre dans le 11earrondissement de Paris

La parcelle proposée par la Mairie de Paris totalise 18 400 m2 d’immobilier, elle se divise en deux dû au passage Saint-Pierre Amelot. D’un côté, nous avons un showroom sur deux niveaux, un parc de stockage de véhicules sur trois niveaux et deux niveaux de stationnement en sous-sol. De l’autre, un atelier de réparation de voitures sur deux niveaux, un parc de stockage et quatre niveaux de bureaux. Le second tènement abrite notamment une halle et offre 2 673 m2 de surface au sol.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Une stratégie rationnelle et sociale

Le groupement emmené par le bailleur Immobilière 3F a choisis de construire 135 logements dont 80 logements sociaux, un centre de loisirs urbains (Arkose), une crèche privée, un espace de coworking, des studios de musique et de danse, la ferme urbaine Agripolis ainsi que des commerces. Au total, c’est 12 500 m2 soit près de 6 000 m2 de moins qu’aujourd’hui ; les espaces d’activités représenteront 3 500 m2.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Interrogé par la rédaction de Kiiwan Projects, Olivier Perraguin, architecte associé chez Gaëtan Le Penhuel & Associés nous explique les raisons de leur succès qu’il attribue à six facteurs. Tout d’abord, la rationalité du projeten terme technique d’une part, les architectes ont décidé de conserver près de 60% de l’existant, qu’il explique par le «patrimoine à convertir et du site très enclavé de ce passage parisien » mais aussi la rationalité programmatique. L’architecte poursuit en expliquant avoir suivi le « principe de ne pas densifier le site à outrance mais de façon mesurée, nous proposions ainsi l’opération avec le moins de logements » ; avant d’ajouter « la sobriété du projet qui mise principalement sur la qualité des logements (traversants ou d’angle/desservis par coursive/donnant sur un jardin-patio…) ».

 

© Maison Générale

« Le Passage partagé », tel est son nom, est un projet avant tout social avec une forte présence de logements sociaux. En effet, le choix de s’associer avec Immobilière 3F qui est un bailleur socialet non un promoteur a joué en faveur de l’équipe. Olivier Perraguin précise que le projet est « un principe de VEFA inversée, ce qui est plutôt rare voire inédit »

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Ensuite, pour les facteurs plus architecturaux, l’architecte de chez Gaëtan Le Penhuel & Associéssouligne « la création de 800m2 de jardins en pleine terre pour générer un ilot de fraicheur », coté technique des puits canadiens seront créer et une passerelle permettra de créer un trait d’union entre les deux parcelles de part et d’autre du passage Saint-Pierre Amelot. Enfin, la question de la valorisation des sous-solsqui était la grande thématique de cette deuxième édition de Réinventer Paris. Pour ce faire, les architectes ont prévu l’installation du centre Arkoze, qui propose des salles d’escalades dans des environnements de street-art avec un engagement social et écologique. L’entreprise est notamment présente à Lyon, Villeurbanne ou encore Bordeaux.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Reconversion d’hangar en logement

Comme déjà évoqué plus haut, l’objectif de l’équipe du « Passage Partagé » est de créer un lieu de vie urbain à échelle humaine, pour les architectes, il était «indispensable de s’appuyer sur les caractéristiques du site, ses atouts et faiblesses et de choisir une juste densité́ adaptée qui permettra de l’activer sans le dénaturer ». La traduction architecturale qui en découle est une individualisation du logement, on la lit notamment dans la morphologie des constructions bois ajoutées au-dessus des étages du parking en R+3 existants. Cet état d’esprit se prolonge par les potagers et les espaces végétalisés offerts qui viennent adoucir la minéralité des structures existantes.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

La halle datant du 19esiècle hébergera 45 logements, leurs dispositions suivent la verrière qui chapeautera un patio. Entre la charpente et les logements, viendra se glisser une serre d’agriculture urbaine. Le projet s’achève par la construction neuve de 20 logements.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Choix techniques pour la reconversion des Garages Renault à Paris

Les architectes ont opté pour la filière sèche en optant pour une ossature bois (MOB) pour des questions de surcharges de l’existant. De nombreuses parois seront conservées tout en recevant l’attention demandée pour les ouvertures des logements. Cette reconversion n’est pas sans poser de problèmes, l’architecte Olivier Perraguin nous en liste quelques-unes : « les démolitions importantes mais chirurgicales, les découvertes au fur et à mesure, la verrière de la halle à manipuler avec grande précaution… ».

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

La consommation énergétique du projet sera de 50kW/h/an/m2, le projet immobilier sera labelisé E+C-, BBC Eiffinergie et NF Habitat HQE. Remarquez que l’équipe s’est entourée de Cycle-Up, qui est un consultant spécialisé dans le recyclage et le réemploi des matériaux de construction.

 

Entreprises du projet :

Immobilière 3F

Bailleur social et premier acteur en France, l’entreprise est une filiale du groupe Action Logement.

Derniers projets :

La SMAC, Scène de Musiques Actuelles d’Amiens dessinée par Chartier-Corbasson

L’agence Chartier Corbasson va construire la SMAC, nouvelle Scène de Musiques Actuelles d’Amiens dans le quartier Saint Leu. Le projet fait un moulage en béton de la morphologie du quartier.

Proposition de Clément Blanchet Architecture pour le pavillon France Dubaï 2020

Minérale à l’extérieur, végétale à l’intérieur, découvrez la proposition finaliste de Clément Blanchet Architecture pour le pavillon France de l’exposition Universelle de Dubaï 2020. Les architectes nous racontent leur expérience.

Fondation-s à Paris par Lobjoy-Bouvier-Boisseau Architecture

L’agence Lobjoy-Bouvier-Boisseau Architecture a restructuré un immeuble au coeur du Marais dans Paris en ensemble tertiaire et espace d’exposition pour la Fondation Henri Cartier-Bresson et la Fondation François Sommer.

Le Pavillon France pour l’Exposition Universelle de Dubaï 2020 dessiné par l’Atelier du Prado

Découvrez le pavillon de la France pour l’exposition universelle de Dubaï 2020 en détail dessinée par les architectes de l’Atelier du Prado.

École maternelle Nicolas Vanier à Barjouville par SBBT Architecture

L’agence SBBT Architecture fondée par Sophie Berthelier et Benoît Tribouillet en 2008 a livré une école maternelle colorée pour la ville de Barjouville. L’école a la particularité d’être enveloppée de tuiles et de bardeaux en terre cuite de Terreal.

Un restaurant universitaire chapeauté par des bureaux à Palaiseau par SUD Architectes

Le promoteur Kaufman & Broad va réaliser un immeuble de bureaux avec un restaurant universitaire de 1 500 couverts sur le plateau de Saclay. Dessiné par SUD Architectes, le projet comprend…


L’agence d’architecture Gaëtan Le Penhuel & Associés a remporté le projet de reconversion de l’ancien garage Renault à Paris, non loin de la Place de la République. Le projet mené avec le promoteur Immobilière 3F et SAM architecture devrait être livré en 2021 pour un budget de 22 millions d’euros. Les finalistes malheureux sont Coffim, Vigolia et Diagonale.

© Maison Générale

Réinventer Paris, saison 2

Réinventer Paris 1 a été très médiatisé, et architecturalement très fleurie. Pour cette deuxième édition qui met en avant de nombreux sous-sols parisiens, nul doute que l’enjeu de remporter un lot pour un architecte est fort. Les parcelles proposées ont certainement moins fait rêvée que la première édition, de par leurs tailles, leurs éclairages ou encore leurs accessibilités. Toutefois, plusieurs terrains n’en restent pas moins intéressants, c’est notamment le cas de celui-ci, situé dans le 11earrondissement de Paris.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Deux lots traversés par le passage Saint-Pierre dans le 11earrondissement de Paris

La parcelle proposée par la Mairie de Paris totalise 18 400 m2 d’immobilier, elle se divise en deux dû au passage Saint-Pierre Amelot. D’un côté, nous avons un showroom sur deux niveaux, un parc de stockage de véhicules sur trois niveaux et deux niveaux de stationnement en sous-sol. De l’autre, un atelier de réparation de voitures sur deux niveaux, un parc de stockage et quatre niveaux de bureaux. Le second tènement abrite notamment une halle et offre 2 673 m2 de surface au sol.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Une stratégie rationnelle et sociale

Le groupement emmené par le bailleur Immobilière 3F a choisis de construire 135 logements dont 80 logements sociaux, un centre de loisirs urbains (Arkose), une crèche privée, un espace de coworking, des studios de musique et de danse, la ferme urbaine Agripolis ainsi que des commerces. Au total, c’est 12 500 m2 soit près de 6 000 m2 de moins qu’aujourd’hui ; les espaces d’activités représenteront 3 500 m2.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Interrogé par la rédaction de Kiiwan Projects, Olivier Perraguin, architecte associé chez Gaëtan Le Penhuel & Associés nous explique les raisons de leur succès qu’il attribue à six facteurs. Tout d’abord, la rationalité du projeten terme technique d’une part, les architectes ont décidé de conserver près de 60% de l’existant, qu’il explique par le «patrimoine à convertir et du site très enclavé de ce passage parisien » mais aussi la rationalité programmatique. L’architecte poursuit en expliquant avoir suivi le « principe de ne pas densifier le site à outrance mais de façon mesurée, nous proposions ainsi l’opération avec le moins de logements » ; avant d’ajouter « la sobriété du projet qui mise principalement sur la qualité des logements (traversants ou d’angle/desservis par coursive/donnant sur un jardin-patio…) ».

 

© Maison Générale

« Le Passage partagé », tel est son nom, est un projet avant tout social avec une forte présence de logements sociaux. En effet, le choix de s’associer avec Immobilière 3F qui est un bailleur socialet non un promoteur a joué en faveur de l’équipe. Olivier Perraguin précise que le projet est « un principe de VEFA inversée, ce qui est plutôt rare voire inédit »

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Ensuite, pour les facteurs plus architecturaux, l’architecte de chez Gaëtan Le Penhuel & Associéssouligne « la création de 800m2 de jardins en pleine terre pour générer un ilot de fraicheur », coté technique des puits canadiens seront créer et une passerelle permettra de créer un trait d’union entre les deux parcelles de part et d’autre du passage Saint-Pierre Amelot. Enfin, la question de la valorisation des sous-solsqui était la grande thématique de cette deuxième édition de Réinventer Paris. Pour ce faire, les architectes ont prévu l’installation du centre Arkoze, qui propose des salles d’escalades dans des environnements de street-art avec un engagement social et écologique. L’entreprise est notamment présente à Lyon, Villeurbanne ou encore Bordeaux.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Reconversion d’hangar en logement

Comme déjà évoqué plus haut, l’objectif de l’équipe du « Passage Partagé » est de créer un lieu de vie urbain à échelle humaine, pour les architectes, il était «indispensable de s’appuyer sur les caractéristiques du site, ses atouts et faiblesses et de choisir une juste densité́ adaptée qui permettra de l’activer sans le dénaturer ». La traduction architecturale qui en découle est une individualisation du logement, on la lit notamment dans la morphologie des constructions bois ajoutées au-dessus des étages du parking en R+3 existants. Cet état d’esprit se prolonge par les potagers et les espaces végétalisés offerts qui viennent adoucir la minéralité des structures existantes.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

La halle datant du 19esiècle hébergera 45 logements, leurs dispositions suivent la verrière qui chapeautera un patio. Entre la charpente et les logements, viendra se glisser une serre d’agriculture urbaine. Le projet s’achève par la construction neuve de 20 logements.

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

Choix techniques pour la reconversion des Garages Renault à Paris

Les architectes ont opté pour la filière sèche en optant pour une ossature bois (MOB) pour des questions de surcharges de l’existant. De nombreuses parois seront conservées tout en recevant l’attention demandée pour les ouvertures des logements. Cette reconversion n’est pas sans poser de problèmes, l’architecte Olivier Perraguin nous en liste quelques-unes : « les démolitions importantes mais chirurgicales, les découvertes au fur et à mesure, la verrière de la halle à manipuler avec grande précaution… ».

© Gaëtan Le Penhuel & Associés

La consommation énergétique du projet sera de 50kW/h/an/m2, le projet immobilier sera labelisé E+C-, BBC Eiffinergie et NF Habitat HQE. Remarquez que l’équipe s’est entourée de Cycle-Up, qui est un consultant spécialisé dans le recyclage et le réemploi des matériaux de construction.

 

Obtenez plus d'informations (surface, budget...) sur le projet en consultant la version ordinateur.

  • Architecte : Gaëtan Le Penhuel & Associés
  • Architecte associé : SAM architecture
  • Promoteur : Immobilière 3F
  • BET Structure : GEC
  • BET Fluides : GEC
  • BET Environnements : Albert &Cie
  • Exploitant du centre de loisirs urbains : Arkose
  • Planification et animation : Plateau Urbain
  • Consultant en économie circulaire : Cycle-Up
  • Perspectiviste : Maison Générale
  • Janvier 2019 : Annonce des lauréats de Réinventer Paris 2
  • Février 2019 : Dépôt du permis de construire
  • Printemps 2019 : DCE
  • Automne 2019 : Démarrage chantier
  • 2021 : Date de livraison

Cliquez sur les images pour lancer la galerie du projet :

38 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Email