Reconversion d’une usine d’Allumette en logements sociaux à Trélazé par le Cabinet Latitude

Programme :

Localisation :

Choix techniques :

Certifications :

Fabricants du projet :

Désolé, aucun fabricant ne s'est manifesté pour ce projet.

Budget :

Surface :

Parcelle :


Le bailleur Immobilière Podeliha a livré un ensemble de 52 logements sociaux à Trélazé dont la maîtrise d’œuvre a été confiée au Cabinet Latitude et la réalisation à Bouygues Bâtiment Grand Ouest. Le projet inauguré en février 2019, est issue d’un concours de conception-réalisation lancé par Immobilière Podeliha.

© Immobilière Podeliha

Contexte et implantation

Trélazé est une ville connue pour ses carrières d’ardoises qui couvrent nombre de projets dans la région Ouest et en Bretagne. Aujourd’hui, ces anciennes carrières angevines sont sources de nouveaux projets urbains et industriels. À l’origine du projet, une usine d’allumettes des années 1920 fermée depuis 1982 et une friche de six hectares. Cette ancienne usine, à l’Est d’Angers a produit quelques 26 milliards d’allumettes par an avec 500 employés.

© Immobilière Podeliha

Parti pris architectural du Cabinet Latitude

La maîtrise d’ouvrage avec la concertation de la DRAC des Pays de la Loire, la ville de Trélazé ou encore des associations locales ont permis de définir les grandes lignes de l’opération en termes de conservation patrimoniale. Il en résulte la mise en valeur de la structure béton, de la cheminée, des bow-strings (poutres en arcs) mais aussi des rails de l’ancien monorail.

© Immobilière Podeliha

Labélisé BBC, l’architecte Jacques Gefflot explique avoir « redonner du sens sur le plan esthétique des éléments patrimoniaux d’importance pour conserver la mémoire de la manufacture ». Pour cela, l’architecte a opté pour conserver une trame et la dévêtir afin d’y laisser pousser la végétalisation, cette dernière permet la distribution des logements. Les logements viennent ensuite se logés dans les trames adjacentes.

© Immobilière Podeliha

Un projet peut en cacher un autre

Derrière cette première opération, se cache un projet urbain. La première phase de l’opération concernait seulement les halles B et C. Une seconde phase démarrera fin 2019 pour la réhabilitation des halles D et E en 57 logements dont 21 en accession sociale. Cette seconde opération immobilière sera menée par l’architecte nantais Jacques Boucheton avec l’entreprise Eiffage Construction. De plus, Immobilière Podeliha réhabilitera la halle I en vue d’y installer sa régie d’entretien à l’horizon 2020.

Enfin, autour de ces halles, des lots seront attribués à d’autres promoteurs immobiliers afin de porter le projet à 350 logements.

Entreprises du projet :

Immobilière Podeliha

Immobilière Podeliha gère un parc locatif de plus de 21 000 logements hlm destinés principalement aux familles. Depuis quelques années, la société développe une offre de logements meublés pour étudiants ou…

Derniers projets :

La SMAC, Scène de Musiques Actuelles d’Amiens dessinée par Chartier-Corbasson

L’agence Chartier Corbasson va construire la SMAC, nouvelle Scène de Musiques Actuelles d’Amiens dans le quartier Saint Leu. Le projet fait un moulage en béton de la morphologie du quartier.

Proposition de Clément Blanchet Architecture pour le pavillon France Dubaï 2020

Minérale à l’extérieur, végétale à l’intérieur, découvrez la proposition finaliste de Clément Blanchet Architecture pour le pavillon France de l’exposition Universelle de Dubaï 2020. Les architectes nous racontent leur expérience.

Fondation-s à Paris par Lobjoy-Bouvier-Boisseau Architecture

L’agence Lobjoy-Bouvier-Boisseau Architecture a restructuré un immeuble au coeur du Marais dans Paris en ensemble tertiaire et espace d’exposition pour la Fondation Henri Cartier-Bresson et la Fondation François Sommer.

Le Pavillon France pour l’Exposition Universelle de Dubaï 2020 dessiné par l’Atelier du Prado

Découvrez le pavillon de la France pour l’exposition universelle de Dubaï 2020 en détail dessinée par les architectes de l’Atelier du Prado.

École maternelle Nicolas Vanier à Barjouville par SBBT Architecture

L’agence SBBT Architecture fondée par Sophie Berthelier et Benoît Tribouillet en 2008 a livré une école maternelle colorée pour la ville de Barjouville. L’école a la particularité d’être enveloppée de tuiles et de bardeaux en terre cuite de Terreal.

Un restaurant universitaire chapeauté par des bureaux à Palaiseau par SUD Architectes

Le promoteur Kaufman & Broad va réaliser un immeuble de bureaux avec un restaurant universitaire de 1 500 couverts sur le plateau de Saclay. Dessiné par SUD Architectes, le projet comprend…


Le bailleur Immobilière Podeliha a livré un ensemble de 52 logements sociaux à Trélazé dont la maîtrise d’œuvre a été confiée au Cabinet Latitude et la réalisation à Bouygues Bâtiment Grand Ouest. Le projet inauguré en février 2019, est issue d’un concours de conception-réalisation lancé par Immobilière Podeliha.

© Immobilière Podeliha

Contexte et implantation

Trélazé est une ville connue pour ses carrières d’ardoises qui couvrent nombre de projets dans la région Ouest et en Bretagne. Aujourd’hui, ces anciennes carrières angevines sont sources de nouveaux projets urbains et industriels. À l’origine du projet, une usine d’allumettes des années 1920 fermée depuis 1982 et une friche de six hectares. Cette ancienne usine, à l’Est d’Angers a produit quelques 26 milliards d’allumettes par an avec 500 employés.

© Immobilière Podeliha

Parti pris architectural du Cabinet Latitude

La maîtrise d’ouvrage avec la concertation de la DRAC des Pays de la Loire, la ville de Trélazé ou encore des associations locales ont permis de définir les grandes lignes de l’opération en termes de conservation patrimoniale. Il en résulte la mise en valeur de la structure béton, de la cheminée, des bow-strings (poutres en arcs) mais aussi des rails de l’ancien monorail.

© Immobilière Podeliha

Labélisé BBC, l’architecte Jacques Gefflot explique avoir « redonner du sens sur le plan esthétique des éléments patrimoniaux d’importance pour conserver la mémoire de la manufacture ». Pour cela, l’architecte a opté pour conserver une trame et la dévêtir afin d’y laisser pousser la végétalisation, cette dernière permet la distribution des logements. Les logements viennent ensuite se logés dans les trames adjacentes.

© Immobilière Podeliha

Un projet peut en cacher un autre

Derrière cette première opération, se cache un projet urbain. La première phase de l’opération concernait seulement les halles B et C. Une seconde phase démarrera fin 2019 pour la réhabilitation des halles D et E en 57 logements dont 21 en accession sociale. Cette seconde opération immobilière sera menée par l’architecte nantais Jacques Boucheton avec l’entreprise Eiffage Construction. De plus, Immobilière Podeliha réhabilitera la halle I en vue d’y installer sa régie d’entretien à l’horizon 2020.

Enfin, autour de ces halles, des lots seront attribués à d’autres promoteurs immobiliers afin de porter le projet à 350 logements.

Obtenez plus d'informations (surface, budget...) sur le projet en consultant la version ordinateur.

  • Février 2019 : Inauguration

Cliquez sur les images pour lancer la galerie du projet :

1 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Email