Bridge, le futur siège d’Orange à Issy-les-Moulineaux par Jean-Paul Viguier et Associés

S'abonner à la chaîne YouTube de l'architecture.

L’opérateur de téléphonie Orange se dotera à l’horizon 2020 d’un nouveau siège social à Issy-les-Moulineaux dessiné par les architectes de l’agence Jean-Paul Viguier et Associés. Le projet dont le chantier a démarré le 3 octobre 2018 totalise 58 000 mde surfaces réparties sur 10 niveaux. Altarea Cogedim avec le Crédit Agricole Assurances agissent comme maître d’ouvrage, la construction est confiée à Bouygues Bâtiment.

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

Contexte et implantation

Implanté sur le site du Pont d’Issy face à l’Île Saint Germain, à l’ouest de Paris, le terrain marque l’entrée de la ville d’Issy. Les architectes devaient donc créer un signal pour cette parcelle qui s’ouvre sur le quai de la Seine et l’île Saint-Germain. Le projet fera face au siège de Canal+, situé de l’autre côté de la rive de Seine. Le site bénéficie du passage du tramway en pied d’immeuble et d’une station de RER.

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

Un premier projet abandonné

Le projet d’Issy-les-Moulineaux a connu un faux-départ. À l’origine, une tour de bureaux de 200 mètres de haut devait être construite suite à un concours lancé par Constructa pour le Crédit Agricole Assurances. À la maîtrise d’œuvre, nous avions l’agence de Portzamparc avec l’agence Pietri. Bien que le permis de construire ait été déposé, cette tour a été abandonnée par l’investisseur.

Du projet immobilier à Bridge, le siège mondial d’Orange

Altera Cogedim pour le compte du Crédit Agricole a ensuite lancé un nouveau projet, plus modeste, sans les contraintes IGH. Ce n’est que lors de phase EXE que l’opérateur de téléphonie Orange a décidé de choisir ce bâtiment pour y loger son siège mondial, désormais dénommé Bridge.

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

Interrogé par la rédaction de Kiiwan Projects, l’architecte chef de projet Yann Padlewski nous explique que l’arrivé d’Orange a impliqué « des modifications lourdes » au projet initial.

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

Un socle unique pour Bridge.

Le nouveau bâtiment tertiaire ainsi que la Halle Eiffel vont reposer sur un même socle, un sous-sol jusqu’à quatre niveaux. Ce dernier va loger 475 places pour les voitures et 86 places pour des motos. Au niveau de l’atrium, des fosses pour les arbres ont été imaginées pour accueillir des arbres de la variété des Ficus.

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

La halle Eiffel déplacée et réhabilitée

Le site d’Issy-les-Moulineaux a la particularité d’abriter une halle Eiffel. Formulée au sein du PLU, la halle est réutilisée « comme élément de mémoire collective du site » explique l’architecte. Les architectes de l’agence Jean-Paul Viguier et Associés ont ainsi profité de cet ouvrage pour le repositionné le long de la rue Rouget de Lisle, la mettant ainsi au devant de la scène lorsqu’on entre dans la ville d’Issy-les-Moulineaux.

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

La halle Eiffel a pour vocation d’abriter des restaurants, des commerces ainsi qu’un espace de coworking, l’ensemble de la halle sera accessible au public. C’est dans cette logique que les architectes ont créer une interposition d’un mail public entre le nouveau bâtiment et la halle Eiffel. Il est intéressant de noter que la halle, avant ce chantier, a déjà « subi de nombreuses interventions sur sa structure » commente l’architecte Yann Padlewski.

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

Un projet dense mais ouvert

L’enjeu d’Orange pour son nouveau siège mondial, est notamment de rassembler ses équipes dispersées dans différents bâtiments de la capitale. Comme nous l’avons vu précédemment, le projet n’étant plus un IGH, rassembler les 3 000 employés d’Orange et les visiteurs sur la parcelle de12 483 m² à engendrer une forte densité de construction. Une parcelle notamment occupée par la halle Eiffel et d’un passage piétonnier

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

Pour casser l’effet grande masse, les architectes ont tout d’abord jouer en façade afin de créer des évènements et casser la linéarité de celle-ci. Cela se matérialise par de grands porte-à-faux qui vont jusqu’à 15 mètres. À l’intérieur, les architectes ont préféré construire un grand atrium, ce dernier est notamment enjambé par deux grands ponts de 40 mètres de portée qui permettent ainsi de loger de espaces de travail tout en évitant d’altérer l’apport de lumière naturelle en partie basse de l’édifice. Ces grands ponts se retrouvent également dans le nom du bâtiment, Bridge.

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

L’atrium s’étend sur 80 mètres de longueur pour une hauteur de 30 mètres. L’architecte Yann Padlewski, associé à l’agence Jean-Paul Viguier et Associés commente « l’ambition d’Orange pour préserver des espaces ouverts pour son siège mondial, semble extrêmement motivé ».

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

Un plan singulier pour chaque étage

Comme vous pouvez le constater sur les coupes du projet, chaque niveau dispose d’une emprise différente. Ces jeux d’avancés et de retraits permettent de créer de nombreux balcons qui seront arborés de plantes au sein de l’atrium. La présence de deux ponts qui se situent à des étages différents contribuent à singulariser les espaces. Le chef de projet Yann Padlewski indique d’ailleurs que « Les mise au point globale du projet très peu répétitif avec de nombreuses particularités exigeantes en synthèse technique » font parties intégrantes des complexités de la construction de Bridge.

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

Choix techniques et environnementaux

Du côté du génie climatique, le projet Bridge qui sera notamment labélisé HQE Exceptionnal, BREAM Excellent et Effinergie+. Le siège d’Orange sera raccordé au réseau de chauffage urbain (CPCU) et sera aussi doté de panneaux solaires en toiture. L’atrium qui sert d’espace tampon thermiquement parlant, sera ventilé naturellement. Les façades auront une isolation thermique et une étanchéité à l’air forte. Certaines façades sont d’ailleurs constituées d’une double-peau. Enfin, pour les questions environnementales menées par les bureaux d’études Elioth (HQE) et Égis Bâtiments (Fluides), un fort renouvellement d’air sur les plateaux avec récupération thermique par échangeurs est au menu du chantier.

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

Les études pour les façades sont quant à elles menées par le bureau d’études Arcora. Les façades de l’immeuble Bridge seront vêtues à la fois de métal et de verre dans une proportion similaire. Pour la matérialité métallique, les « panneaux sont constitués d’une maille rigide d’inox (alternance verticale de vide et de tige inox représentant 50% d’opacité) » détaille l’architecte pour la rédaction de Kiiwan Projects. Avant de préciser qu’il y aura : « 50% d’ouverture afin d’assurer un bon passage d’air car les ouvrants opaques qui assurent la ventilation naturelle des espaces de bureaux sont positionnés juste derrière ces grilles ».

© Jean-Paul Viguier et Associés, Paris

L’immeuble Bridge d’Orange sera livré à l’été 2020

Choisi par l’opérateur télécom Orange en septembre 2017, les architectes n’ont eu qu’une seule année pour revoir les plans et les adapter aux futurs usagers. Le bâtiment dont la première pierre a été posée en octobre 2018 sera livré à l’été 2020. Un timing « d’étude et de chantier très resserré » commente l’architecte Yann Padlewski.

Galerie d'images, liste des intervenants et infos diverses en bas de page.

S'abonner à la newsletter hebdomadaire :

INFO DU PROJET

Entreprise du projet :

  • Architecte : Jean-Paul Viguier et Associés
  • Équipe : Yann Padlewski, Alison Rondel, Jean François Guillot, Alexandra Chafirovski, Jean-Charles Canas, Antonin Lacommen, Ninni Byrelid, Christel Catteau, Hector Montero, Louise Marnay, Emanuele Bonfiglio, Mikhail Cadi, Jean-Charles Canas, Alexandra Chafirovski, Christian Chapon, Francesco Paolo Chiechi, Victor Delamotte, Hervé Fichepain, Pauline Guuinic, Thomas Lemarchal, Louise Marnay, Charles Patterson, Laetitia Philipon, Massimiliano Stagno, Yulia Vlasova,Benjamin Doré, Massimiliano Stagno, Maÿlis Fabre,Louise Marnay, Julien Sibra, Alessia Zambon, Romain Bonino, Hoang-Anh Tran, Ivonne Villalobos, Samuel Locus, Benoît Paterlini, Giovanni Barbagallo, Amélie Bellaud, Khanh Chi Tran, Olivio Perolat, Benjamin Alcove
  • Maître d’ouvrage : Altarea Cogedim/Crédit Agricole Assurances
  • AMO Environnement : Green Affair
  • Promoteur : Altarea Cogedim Entreprise
  • BET HQE : Elioth
  • BET Structure : Egis Bâtiments
  • BET Fluides : Égis Bâtiments
  • BET Façade : Arcora
  • Économiste de la construction : Égis Bâtiments
  • Acousticien : Acoustb
  • Cuisiniste : Giuria Architectes
  • MOE Exécution : Artelia B&I
  • Bureau de contrôle : Bureau Véritas
  • Sécurité Incendie : CSD & Associés
  • Coordinateur SPS : Bureau Véritas
  • Entreprise générale : Bouygues Bâtiment

Calendrier du projet :

  • 4 septembre 2017 : Orange choisit ce bâtiment pour installer son siège mondial
  • 3 octobre 2018 : Pose de la première pierre
  • Été 2020 : date de livraison

Explorer d'autres projets en fonction de ses caractéristiques :

Localisation :

Certifications :

Fabricant du projet :

Chiffres clefs :

Budget :

Surface :

58000

Parcelle :

12483

Désolé, aucun fabricant ne s'est manifesté pour ce projet.

10 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
Partagez